Panna cotta parfum de verveine

Publié le par Céline Lemaitre

Panna cotta parfum de verveine

Ce week-end j'avais envie de facilité et de fraîcheur.
Alors j'ai jeté mon dévolu sur la panna cotta parfum de verveine de Philippe Continini.
Enfin que je dis que j'avais envie de facilité... J'ai décalé la réalisation du gâteau-tarte de Régis car il fallait multiplier les préparations : brownie, macarons, choux, crémeux caramel, crème fondantes au chocolat...
A la place j'ai préparé une pâte à pizza Fonzarelli, j'ai commencé une pâte feuilletée qui finira je pense en tarte fine aux figues, j'ai très envie de tenter le sandwich cake... Et les panna cotta...


Donc revenons aux panna cotta.


Hier soir j'ai préparé les crèmes : dans une casserole j'ai mis 280g de lait demi-écrémé, 40g de crème liquide, 1 gousse de vanille, 15g de sucre, des feuilles de verveine.
Pendant que la crème chauffait j'ai mis 2 feuilles de gélatine à tremper.
J'ai porté la crème à ébullition puis j'ai laissé infuser 5 minutes. J'ai filtré et ajouté la gélatine.


Puis j'ai sorti mon nouveau joujou : un entonnoir à piston!!! Bon en plastique... Faute de moyens mais c'est déjà ça!


Donc j'ai mis ma crème dans mon entonnoir à piston et j'ai rempli très proprement mes verres (trop bien!!!).


J'ai laissé refroidir à l'air libre puis j'ai filmé et réservé au frigo.


Ce matin j'ai eu une frayeur, quand j'ai voulu vérifier si mes crèmes étaient prises j'ai eu l'impression que non. Qu'à cela ne tienne j'étais prête à les réchauffer pour remettre de la gélatine tout en maudissant Philippe Conticini... J'ai ouvert la première et quand j'ai mis la maryse dedans je me suis rendue compte qu'en faite elle était prise, très soyeuse et un peu souple... Parfaite quoi!!!
Il est fort y'a pas à dire!!!


Bon restait à m'occuper des fruits. Dans la recette il travaille des framboises mais je n'avais pas framboises, alors j'ai pensé aux fraises, aux nectarines, aux pêches, aux abricots...
Quoi des abricots mais je dois avoir un coulis déjà prêt d'abricot dans mon congel...
Bingo!!! J'ai un coulis abricots-mangues...
Ce sera donc abricots-mangues.


J'ai fait décongeler le coulis puis je l'ai fait chauffer dans une casserole, j'ai mis de la gélatine à tremper. Quand le coulis a été chaud j'ai mis la gélatine à fondre. Je l'ai versé dans mon entonnoir à piston, j'ai laissé refroidir et j'ai mis sur les crèmes.
Rebelotte : refroidissement, film, frigo...


Et donc ce soir après m'être régaler avec ma pizza maison j'ai sorti ma panna cotta du frigo, des cerises autour pour la fraîcheur et parce que j'aime ça...


J'avais raison c'est bien frais. La verveine est présente mais pas trop, le coulis d'abricots-mangues gélifié se marie bien avec la verveine. Un super dessert que je referai sans doute, accompagné d'un petit financier ou d'un amaretti.


Oh oui un amaretti ça irait super bien avec!!!


Voilà maintenant j'ai envie d'amarettis, c'est malin!!!

Panna cotta parfum de verveine
Panna cotta parfum de verveine
Panna cotta parfum de verveine
Panna cotta parfum de verveine
Panna cotta parfum de verveine

Publié dans Défis, sucré

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article