La Madeleine parfaite 1

Publié le par Céline Lemaitre

La Madeleine parfaite 1

Lundi dernier Damien cherchait des blogueurs pour travailler sur la madeleine parfaite, rendez-vous le samedi 25 avril.
J'en suis!


Ce n'est pas tout ça mais il faut se préparer...


Alors la madeleine...
Comme tout le monde j'ai un souvenir de madeleine, je ne parle pas du souvenir désagréable de la lecture de Marcel Proust mais bien de la dégustation de ce petit gâteau venu de Lorraine.
Pour ma part ce souvenir ne remonte pas à l'enfance mais il y a une dizaine d'années.
Il y a 24 ans de ça ma soeur est partie s'installer en Lorraine, dans la Meuse, non loin de Commercy (tiens tiens ce nom me rappelle quelque chose...).
Donc il y a une dizaine (voire même une quinzaine) d'années, nous sommes allés à Commercy, nous sommes rentrés "A la coche de Lorraine", la boutique-fabrique historique. Dans le fond de la boutique il y avait le labo et comme un salon de thé installé devant.
Il faisait froid, nous avions envie de nous réchauffer, nous nous sommes installés pour boire un bon thé ou un chocolat pour les petits. Les madeleines sortaient du four, l'odeur de la madeleine chaude a envahi le lieu...
A y repenser je la sens à nouveau, elle vient titiller mes papilles...
Il n'e fallait pas tant pour que nous commandions des madeleines fraîches.
Une tuerie!!!!!
Elles étaient encore tièdes... Elles sentaient bon la levure et le citron....


Depuis nous retournions régulièrement à Commercy. Malheureusement ils ont refait la boutique, elle est magnifique mais le salon de thé à disparu....
Par contre elles sont régulièrement livrées en madeleines fraîches et quand l'odeur envahit la boutique....


Mes neveux et nièces en sont fans!


Il faut bien dire que la madeleine de Commercy (même préemballée) est un délice.


La barre est haute!


Et puis il y a aussi la madeleine de Liverdun (petite ville de Lorraine non loin de Nancy). Moins connue que celle de Commercy.
Ma nièce est tombée amoureuse d'un petit gars de Liverdun (1m98), il nous a fait découvrir sa madeleine.


Afin d'être objective, et comme mes nièces venaient hier soir dîner à la maison, je leur ai demandé de m'apporter des madeleines de Commercy et des madeleines de Liverdun.


C'est chose faite.


Je commence par la Commercy : bien bombée, quand on la coupe elle est très alvéolée. A la dégustation elles sont légères, fondantes, elles sentent bon le gâteau mais le citron n'est pas très présent.


Puis vient le tour de la Liverdun : moins bombée, quand on la coupe elle est bien alvéolée. A la dégustation elles sont plus craquantes à l'extérieur, un peu plus sèches, mais le parfum de citron est bien présent.


Elles sont différentes mais ont toutes les deux des avantages.


La Madeleine parfaite doit combiner les 2 : un peu croustillante à l'extérieur et bien fondante à l'intérieur. Bien bombée et très alvéolée. Et un bon parfum de citron.


Ce n'est pas tout ça mais maintenant il a falloir passer aux fourneaux...


Je vais commencer par la madeleine du grand manuel du pâtissier (la bible... Rédigée par Mélanie Dupuis, tiens tiens je connais ce nom... Ah ben oui c'est ma prof de pâtisserie!)...


À suivre....

La Madeleine parfaite 1
La Madeleine parfaite 1
La Madeleine parfaite 1
La Madeleine parfaite 1
La Madeleine parfaite 1
La Madeleine parfaite 1
La Madeleine parfaite 1

Publié dans sucré

Commenter cet article