Le defi des diamants

Publié le par Céline Lemaitre

Le defi des diamants

Les défis se suivent et ne ressemblent pas...
Je dirai même qu'ils s'enchaînent...
Donc après avoir vaincu la brioche vendéenne nous nous attaquons aux diamants à la vanille.


Il faut savoir que je brille plus par ma désorganisation que par mon sens de l'organisation... Alors allez savoir pourquoi hier soir je me suis dit que je pourrais faire de Figolus maison aujourd'hui.
Alors pour me préparer j'ai fait tremper des figues sèches toute la nuit.
Donc ce matin j'avais en tête la réalisation de mes Figolus quand Marie Anne m'a rappelé le défi des diamants.
Bon ok je range mon idée de Figolus pour plus tard et j'attaque les diamants.


M....!!!!
Les figues!!!
Je les avais oubliées....
Bon alors avant les diamants je prépare la pâte de figues qui servira un autre jour.


Je récupère 4 cuillères à soupe d'eau de trempage, j'ajoute 30g de cassonade, je fais chauffer doucement. Quand la cassonade est fondue j'ajoute les figues et je laisse mijoter pendant 20 minutes.
Au bout de 20 minutes mes figues sont confites, je les places dans le mixer et je mixe pour obtenir une pâte que je garde pour plus tard...


Et une fois n'est pas coutume je décide d'organiser ma journée...
Ce matin je prépare la framboise pépin pour mettre sur les diamants, je fais un sac à brioche. Bon je fais tout un tas d'autres trucs.... En début d'après-midi je prépare la pâte à diamants que je réserve au frais.
Je vais voter.
Puis livraison de la brioche à mon frère, je passe chez ma mère récupérer tout ce qu'elle a oublié... Puis je vais voir ma copine Sonia.
Je rentre pas trop tard pour avoir le temps de faire de la soupe et dans la soirée je prépare mes diamants.
C'est bon tout tient!!!
Sur le papier en tous cas ça devrait le faire...


J'attaque donc la préparation de la framboise pépin.
J'ai acheté un sac de 600g de framboises surgelées, je les mets dans une grande gamelle, j'ajoute 600g de sucre (le fameux tant pour tant).
Et je fais chauffer à feu vif....
Je mets la sonde dans la gamelle, je la programme pour 104°.
Quand ma préparation atteint les 104° je retire du feu et je réserve dans un plat.


Bon ça c'est fait!


Je vais attaquer le sac à brioche!
Tout se déroule sans embûches jusqu'à ce que Sonia m'invite à dîner ce soir...
J'ai bien tenté de camper sur mes positions pour tenir mon planning mais l'appel du mojito ou du punch est toujours plus fort.


Il faut très vite réfléchir pour tout réorganiser parce que sinon je suis bonne pour Créteil-Ris-Orangis-Creteil en début d'après-midi puis un Créteil-Grigny-Créteil en début de soirée. Autant dire que je vais passer mon temps dans ma bagnole... Et les diamants quand est-ce que je les cuits?


Une seule solution : déplacer la livraison de la brioche en fin d'après-midi!


Je sais pourquoi d'habitude je ne suis pas organisée : parce que ça ne sert à rien!!!
Je finis toujours en totale improvisation, et je crois que j'aime ça en plus.
J'adore l'imprévu !!!


Il va quand même falloir mettre le turbo pour arriver à tout faire...


Du coup je finis le sac, je décale la livraison.
Je fonce prendre ma douche, m'habiller...
Et là je décide d'aller voter, ce sera fait.
Je me rappelle qu'ils m'ont envoyé une nouvelle carte, je la retrouve.
Tiens mon bureau de vote c'est l'école Charles Peguy, je pensais qu'elle s'appelait Blaise Pascal (oui dans mon quartier, le quartier du Palais tout commence par un P...).
Donc direction le bureau de vote (il est à environ 200m de chez moi, c'est bien pratique).
En sortant je passe devant l'autre école (celle dont l'entrée est à 20m de l'entrée de mon immeuble) et je tombe en arrêt devant le panneau indiquant son nom : groupe scolaire Charles Peguy!!!!
Je sors ma carte d'électeur... Oui c'est bien ça!!!!
Ils m'ont changée de bureau de vote sans me le dire!!!!
Bon je ne vais pas me plaindre, plus près ça voudrait dire isoloir dans l'ascenseur.


De retour à la maison j'attaque la pâte des diamants.
Je mets 500g de farine dans la cuve du robot, j'ajoute de la poudre de vanille de Madagascar, 200g de sucre, 15g de levure chimique et une bonne pincée de fleur de sel.
J'ajoute 350g de beurre coupé en petit morceaux et je fais sabler.


Quelques minutes après j'obtiens un beau sablé, j'y ajoute un jaune d'œuf et 63g de crème liquide.


J'obtiens une belle pâte qu'à je récupère sur une grande planche. Je forme 3 boudins.
Je prends une plaque, j'y verse de la cassonade généreusement et je roule mes boudins dans la cassonade.
Je les mets sur un plateau et direction le frigo.


Je les laisse durcir pendant 2 heures.
Pendant ce temps-là je me prépare à déjeuner, je déjeune... Je m'accorde une petite pause (bien méritée???)


Je mets mon four à chauffer (150°).
Je le fais un petit café...
Je sors mes boudins de pâte du frigo, ils sont bien durs.
J'attrape mon fidèle santoku (mon grand couteau japonais), je sors mes silpats (au passage je bénis l'inventeur de ces petits tapis...) et je tranche mes boudins.
Je pose mes diamants sur les silpats en quinconce (Sonia tu peux regarder sur la photo, pour une fois ils sont vraiment en quinconce, parce qu'avec la pâte à choux je commence en quinconce et à la fin de la plaque c'est plus en quinconce, j'ai dévié....).
Je place les 2 premières plaques au four, je prépare la suivante.
Je me prépare un petit café....


Au bout de 15 à 20 minutes mes diamants sont cuits, je les sors et je mets la dernière plaque à cuire.


Je mets mes diamants sur une grille pour qu'ils refroidissent et je récupère ma framboise pépin qui prenait le frais sur le balcon.


Je la trouve un peu liquide mais comme j'ai un niveau de patience proche de zéro je ne m'arrête pas à ça... Je la poche, elle est vraiment liquide... En bonne entêtée que je suis je tente quand même de la mettre sur les diamants mais ce qui devait arriver arriva... La framboise coule!!!!
Sal.......


Heureusement je m'arrête (je suis en net progrès...).
Je remets la framboise pépin au frais (le frigo cette fois) et je mets les diamants framboisés sur le balcon en espérant que ça fige...


Cette histoire de framboise pépin qui ne prend pas commence à m'énerver...
Je rumine dans mon coin, ça monte...
Heureusement Marie Anne a la bonne idée : de la gélatine!
Pourquoi je n'y ai pas pensé? Sans doute le souvenir de Barbie dimanche dernier avec sa chantilly allégée qui ne montait pas (Barbie fait un gâteau à la journée marmiton!).
Retour en cuisine (je ne m'étais pas vraiment éloignée...), je mets à tremper dans l'eau froide 3 puis non 4 feuilles de gélatine, d'un autre côté je prélève 5 cuillères à soupe de framboise pépin que je fait chauffer dans une petite casserole.
Quand c'est bien chaud je coupe le feu (façon de parler) et j'ajoute la gélatine essorée. Je mélange bien et je verse le tout sur le reste de framboise pépin.
Je mélange pour diffuser la gélatine dans toute la préparation.
Je laisse reposer le temps de faire la vaisselle pour la 6eme fois de la journée (à croire que j'aime ça...
Puis je filme à nouveau (je fais une consommation de film alimentaire, je ne vous dis que ça...) et redirection le frigo.


Pour moi retour au canapé où je croise les doigts...


Pas très longtemps, j'ai un programme chargé à tenir, moi!


Je vais étendre le linge...


Pas le temps ce soir de voir si la gélatine a pris, je garde ça pour demain soir... C'est plus sage je crois.


Je vais quand même emmener les premiers diamants avec moi.


Suite au prochain épisode.

Le defi des diamants
Le defi des diamants
Le defi des diamants
Le defi des diamants
Le defi des diamants
Le defi des diamants
Le defi des diamants
Le defi des diamants
Le defi des diamants
Le defi des diamants
Le defi des diamants

Publié dans Défis, sucré

Commenter cet article