Le défi de la brioche tressée au Nutella

Publié le par Céline Lemaitre

Le défi de la brioche tressée au Nutella

La semaine dernière c'était défi flocon et comme ça nous a bien amusées avec Marie Anne nous avons remis ça avec la brioche tressée au Nutella.


Nous avions choisi le modèle, restait à choisir avec quoi la fourrer parce que moije n'aime pas le Nutella.


Alors j'ai fait de la pâte à tartiner au Dulcey et puis aussi la pâte à tartiner à la piqtache.


J'étais prête...


Donc hier soir tout regardant les enfoirés j'ai profité des coupures pub pour préparer la pâte à brioche. J'ai voulu innover alors j'ai essayé une nouvelle recette de brioche (je n'ai pas été aventureuse, j'ai juste testé la recette recommandée par Chef Damien...).
J'aurais du rester sur les routes balisées...


Quand j'ai fait ma pâte je l'ai trouvée vraiment molle et sans consistance mais bon, pourquoi pas... Donc je l'ai laissée au frigo toute la nuit après l'avoir dégazée après une première pousse...
Et ce matin quand j'ai ouvert le frigo... Comment dire? Il y avait eu une éruption volcanique, en briochique... La pâte avait levé et percé le film plastique...
Il y avait urgence.
J'ai récupéré la pâte, je l'ai posée sur le tapis pour étaler, je l'ai fleurée, boulée et filmée et retour au frigo nettoyé...


Après le petit dej j'ai donc attaqué ma brioche avant qu'elle ne recrache dans mon frigo...


Je l'ai reposée sur le tapis bleu, je l'ai généreusement fleurée parce qu'elle collait encore.
Je l'ai étalée tant bien que mal, plutôt mal que bien d'ailleurs, j'ai obtenu un semblant de rectangle. Ma pâte était un peu épaisse. J'ai coupé les bords pour avoir un rectangle parfait.
J'ai fait chauffé un peu la pâte à tartiner au Dulcey pour pouvoir l'étaler mais malgré cela j'ai bien galèré...
Bon passons...
J'ai roulé la pâte pour obtenir un beau boudin que j'ai filmé et hop direction le congel. Je sentais bien qu'il y avait un truc, le boudin était tout mou, aucune consistance...


Comme il me restait de la pâte (celle que j'avais coupée sur les bords), je l'ai boulée et je l'ai étalée (plus fine), n'ayant plus de pâte au Dulcey j'ai mis de celle à la pistache et j'ai roulé le boudin qui a rejoint son copain au congel.


Dans la vidéo le Chef Régis recommande d'utiliser un moule à bûche, ça tombe bien avant Noël j'avais acheté chez Zodio un moule à bûche que je n'ai pas utilisé.
J'ai donc sorti mon moule flambant neuf et un petit moule à cake pour celle à la pistache.


J'ai sorti les 2 boudins du congel, le grand est resté mou (il y a un truc...) tandis que le petit avait durci...
Bon...
Je les ai coupés en deux dans le sens de la longueur et je les ai tressés.
Étape difficile pour transférer une tresse toute molle dans le moule à bûche... Tandis que l'autre a trouvé sa place facilement dans le moule à cake...


Et c'est parti pour une heure de pousse.


Elles sont belles, elles ont bien poussé... Je mets un peu de sucre glace dessus et j'enfourne.
Finalement je les trouve belles, je serais presque fière.


Ça n'a pas duré longtemps, très vite le Dulcey a coulé, il a suinté... Heureusement j'avais mis les moules sur une plaque...
Quant à la brioche, je crois qu'elle ne voulait pas voir ça et qu'elle a tenté de s'enfuir... Mais la porte du four était fermée alors elle s'est résignée et a laissé le Dulcey couler le long du moule...


Au bout de 30 minutes j'ai sorti la petite que j'ai laissé tiédir avant de la démouler et j'ai laissé la grande encore 5 minutes au four.


C'est vrai qu'elle ne ressemble pas à grand chose mais qu'est-ce qu'elle sentait bon...
Le mélange de l'odeur du Dulcey fondu et de la brioche chaude... Hummmmmm...


Heureusement Marie Anne a eu l'idée de démonter le moule à bûche pour récupérer la brioche par sinon je crois que j'y serais encore...


Au café je prends un petit bout de brioche... Elle est bonne! Au moins aussi bonne qu'elle est moche...


Mais il me restait un arrière goût d'échec dans la bouche... J'ai horreur de ça!
Alors j'ai commencé à me dire que je pourrais recommencer...
L'idée a fait son chemin et... J'ai recommencé...


Cette fois pas d'innovation, j'ai ressorti la recette de la brioche flocon, une valeur sûre, pas de première pousse, direct au frigo...


Après 2 heures de frigo j'ai sorti ma pâte, elle se tenait.
Je l'ai coupé en deux (je savais qu'il y en aurait trop...) j'ai mis une moitié dans le congélateur pour une prochaine fois et l'autre sur le tapis. Je l'ai légèrement fleurée (pas besoin de mettre beaucoup de farine au moins...) et je l'ai étalée assez finement.


Pendant que la pâte prenait le frais dans le frigo j'ai préparé de la pâte à tartiner au chocolat et aux noisettes et amandes (mais sans la feuilletine pour faciliter l'étalage sur la pâte). Pas besoin de la réchauffer elle est encore tiède et liquide.


J'en mets donc sur la pâte et je l'étale (beaucoup plus facilement que le Dulcey) je recouvre parfaitement la pâte et je forme un boudin que je filme et que je place au congel (déjà il se tient...).


Un petit décaféiné plus tard j'ai récupéré mon boudin que j'ai coupé en deux dans le sens de la longueur. Je les tresse et place ma brioche dans un moule à cake (cette fois pas de moule à bûche mais un moule à cake démontable, on ne sait jamais ça peut être utile).


Et c'est parti pour la pousse...


C'est long une heure, plusieurs fois je suis allée surveiller ma brioche....
C'est toute tremblante que j'ai mis la brioche dans le four...
Autant le dire je suis restée à petite distance du four, surtout qu'entre temps j'avais vu les brioches de Marie Anne... Des merveilles!!!! Du premier coup elle a réussi. Ça aurait pu me rendre jalouse mais non ça a juste fait monter la pression...


30 minutes plus tard (bon ok j'ai déjà ouvert 5 fois le four..) je sors ma brioche du four...


Explosion de joie!!!!
Yessssssss!!!!!
J'ai réussi!!!!
Je ris, je vais même jusqu'à exécuter une danse de joie dans ma cuisine, c'est cadeau pour les voisins. Le seul risque c'est qu'ils appellent les urgences psychiatriques...


J'enlève le tour du moule (d'où l'intérêt du moule démontable...) et j'admire.... Et l'odeur....


Bon ben voilà défi relevé par Marie Anne (du premier coup) et par moi (au deuxième essai).


On va trinquer à distance (Bollene-Creteil) pour fêter ça!!!

Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella
Le défi de la brioche tressée au Nutella

Publié dans Défis, viennoiserie

Commenter cet article